Semestre difficile

Genève reléguée au 23e rang des places financières mondiales Le 12h30 / 1 min. / hier à 12:35
La place financière genevoise est préoccupée après six premiers mois de l'année "difficiles". Bénéfices, actifs et emploi s'affichent en retrait, dans un contexte d'incertitudes sur les conditions-cadre.
Selon l'enquête conjoncturelle annuelle publiée mardi par la Fondation Genève Place Financière, la situation "est globalement moins bonne", a affirmé une responsable de l'institution. "C'est surtout vrai pour les grands établissements" qui font souvent office de précurseurs pour les autres.

Parmi les indicateurs, les charges salariales sont stables, voire en légère augmentation pour les petites banques.

Le bénéfice net d'un tiers des grandes banques a reculé de 8 à 14%. Pour les établissements moyens, plus d'un quart ont même décroché de plus de 15%. La situation semble moins problématique pour les petites structures.

Pertes d'emplois en perspective

En termes d'emploi, les chiffres consolidés ne sont connus que tous les deux ans. Si le chômage pur semble stable, les alarmes sont au rouge. Les établissements évoquent clairement des réductions d'effectifs.

Cette baisse est constatée dans le contexte de coupures de milliers de postes dans le secteur en Suisse.

ats/kg