Recherche

Qui est en ligne ?

Nous avons 63 invités en ligne

horloge

20/11/2017
HORLOGE
Heure :
Accueil > Actualités > Actualités > FAUX EMPLOIS POUR VRAIS CHÔMEURS

FAUX EMPLOIS POUR VRAIS CHÔMEURS

En Suisse, faux emplois pour vrais chômeurs

Près d’un sur sept

par Morgane Kuehni, juillet 2013

La quatrième révision de la loi sur l’assurance-chômage (LACI) est entrée en vigueur début 2011. Comme les révisions qui l’ont précédée, elle a considérablement durci les conditions d’accès et restreint le droit aux indemnités. Ce durcissement a permis de maintenir un taux de chômage officiel relativement bas : 3 % en 2012, selon le secrétariat d’Etat à l’économie (SECO). Si l’on se fie aux critères du Bureau international du travail (BIT), on obtient 4,1 % pour la même année. Parmi les chômeurs bénéficiaires de l’assurance-chômage, 13,5 % ont été assignés à une « mesure d’occupation » , et plus de quarante mille ont suivi un programme d’emploi temporaire. Les chômeurs en « mesures actives » ne sont pas comptabilisés comme tels par le SECO, qui recense uniquement ceux disponibles immédiatement pour le placement.

La loi ne fixe aucune directive sur le profil des personnes, ni ne définit un temps de chômage à partir duquel ces mesures devraient être imposées. Tout individu au chômage peut, quels que soient son âge, son sexe, son niveau de formation, se retrouver en situation d’assignation à partir du moment où il bénéficie d’indemnités de chômage.

Morgane Kuehni

Sociologue, université de Lausanne.